Smart Muséums : Vers l’émergence de nouvelles médiations muséales - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles AIDAinformazioni: Rivista di Scienze dell'informazione Year : 2018

Smart Muséums : Vers l’émergence de nouvelles médiations muséales

Abstract

In this paper, we will show how museums explore the opportunities offered by technologies associated to virtual and augmented realities to make deep transformations towards new forms of ambidextrous organization that we call “smart museums”, able to exploit various technologies to provide visitors stimulating experiences that combine information, entertainment and active participation.We will also present how these technologies contribute to the ephemeral or sustainable digital restoration of artifacts exposed through a reverse engineering process as well as the sustainable digital preservation of World Heritage. Various technical processes are highlighted during the implementation of concrete projects of virtual and/or augmented museums.
L’internet muséal a été identifié comme une des problématiques émergentes dans les sciences de l’information (Papy, 2008 ; Vidal, 2008). La Conférence permanente des Directeurs·trices des unités de recherche en Sciences de l’Information et de la Communication (CPDirSIC, 2018) a circonscrit le domaine « médiations mémorielles, culturelles et patrimoniales » comme l’un des dix (10) domaines dont les sciences de l’information et de la communication (SIC) ont accordé une grande attention en plaçant le concept de médiation au cœur de leur approche à travers des dynamiques de recherches menées en collaboration avec des spécialistes d’autres disciplines. Cette double reconnaissance positionne les projets muséaux dans des approches transversales et pluridisciplinaires où les SIC constituent un outil privilégié de médiation entre le sujet de l’étude et les différents acteurs qui y interviennent sur la même étude. Selon Vidal (2008), les professionnels des musées en s’appropriant les technologies interactives, inventent de nouvelles médiations et de nouveaux accès aux arts et sciences, qui traduisent la façon dont les musées pensent la circulation de leurs ressources. C’est ce que nous tenterons de mettre en exergue à travers un exposé des principales technologies de réalité virtuelle, de réalité augmentée et de réalité mixée qui constituent de nouvelles médiations et de nouveaux accès aux arts et sciences et qui traduisent la façon dont les musées pensent la conservation, la circulation et la diffusion de leurs ressources. Nous tenterons ensuite, de montrer comment les musées explorent les opportunités qu’offre cette (r)évolution afin d’opérer des transformations profondes vers de nouvelles formes d’organisation que nous appellerons génériquement « smart muséums » , aptes à exploiter diverses technologies alliant réalité virtuelle et réalité augmentée. De ce point de vue, ces smart muséums seront de plus en plus, ambidextres au sens de March (1991). En effet, l’ambidextrie de ce type de musées, apparait d’une part, dans leur capacité à atteindre l’excellence opérationnelle dans l’exploitation de leurs activités traditionnelles de conservation et d’exposition d’artéfacts et d’autre-part, à explorer tout moyen permettant de s’adapter aux transformations qu’exigent les visiteurs contemporains et dans le futur. Ces visiteurs ne veulent plus être des consommateurs passifs. Ils exigent désormais des informations, des divertissements et une participation active aux stimulations multisensorielles combinés à un design innovant (Pine et Gilmore, 1999) en moyens de diffusion et de médiation. Pour cela, les smart muséums auront pour mission de répondre aux attentes qui traduisent les trois facettes du visiteur (en tant qu’humain) : (1) homo sapiens , humain qui sait et qui est en quête permanente d’informations et de savoir ; (2) homo ludens qui souligne l’importance de l’acte de jouer pour l’être humain, notamment pour agrémenter sa quête du savoir et enfin, (3) homo faber , humain qui fabrique des outils qui lui facilite la vie notamment, ceux nécessaires à sa quête du savoir. Nous présenterons enfin, quelques projets concrets qui illustrent les nouvelles missions de ces « smart muséums », les process et les techniques utilisés pour la conception d’expériences muséales immersives et augmentées qui contribuent à la restauration numérique des artéfacts ainsi qu’à la sauvegarde numérique durable du patrimoine mondial.
SMART-MUSÉUMS version auteur.pdf (1.72 Mo) Télécharger le fichier

Dates and versions

hal-02120339 , version 1 (16-09-2019)

Identifiers

Cite

Abdelkader Baaziz. Smart Muséums : Vers l’émergence de nouvelles médiations muséales. AIDAinformazioni: Rivista di Scienze dell'informazione, 2018, 36 (3-4), pp.9-36. ⟨10.4399/97888255225252⟩. ⟨hal-02120339⟩
379 View
368 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More