L’effet de l’archaïque chez le thérapeute de patients psychotique en institution : traumatisme vicariant et son possible traitement - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2020

L’effet de l’archaïque chez le thérapeute de patients psychotique en institution : traumatisme vicariant et son possible traitement

Abstract

Sont étudiés dans ce texte les effets traumatiques des expériences archaïques de patients psychotiques hospitalisés, délirants et/ou hallucinés, sur le clinicien et sur l’équipe soignante. Il s’agit de trauma vicariant, sous-tendu par la « mise en dépôt » à l’intérieur du psychisme du clinicien et de l’équipe de la charge traumatique alors que celui-ci n’a pas vécu en direct l’événement intolérable. Ce traumatisme vicariant est une forme spécifique de la fonction phorique décrite par René Kaës (1913) et qui est la fonction de porter quelque-chose pour quelqu’un d’autre : l’équipe porte en elle-même des mécanismes et scénarios qui appartiennent à la patiente. Cette fonction de portage est sous tendue par la projection (par identification projective) des charges d’affects de la patiente, puis la « mise en dépôt » à l’intérieur du psychisme du clinicien et de l’équipe de la charge traumatique. Les clinicien doivent être attentifs au « traumatisme vicariant », ou « traumatisme par procuration », ou encore contre-transfert lié à un traumatisme », qu’il est possible de le repérer, le traiter et l’utiliser dans la thérapie de ces patients.
No file

Dates and versions

hal-02495720 , version 1 (02-03-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02495720 , version 1

Cite

Guy Gimenez. L’effet de l’archaïque chez le thérapeute de patients psychotique en institution : traumatisme vicariant et son possible traitement. Manuel de clinique institutionnelle, A paraître. ⟨hal-02495720⟩
250 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More