La peste pretina, piaga della nostra patria infelice" (Garibaldi, I Mille, 1874) - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Italies Year : 2011

La peste pretina, piaga della nostra patria infelice" (Garibaldi, I Mille, 1874)

Sophie Nezri-Dufour
  • Function : Author
  • PersonId : 967103

Abstract

Garibaldi a écrit un roman intitulé I Mille, dont la valeur littéraire est limitée, mais dont le contenu idéologique est fort intéressant dans le cadre d’une étude sur les oppositions au processus unitaire. Publié en 1874, ce récit rend compte de la fameuse expédition des Mille ; mais c’est avant tout un roman qui propose une fiction autour d’une héroïne que Garibaldi présente comme faisant partie des Mille. Née de son imagination foisonnante, cette jeune guerrière, au centre du récit, est là pour délivrer un message qui tient à cœur à Garibaldi, déçu par une Unité qu’il considère comme incomplète et inachevée, à cause notamment des méfaits du clergé et de la papauté sur la société, l’histoire et la mentalité italiennes. L’une des protagonistes du roman est en effet une jeune juive, violée par un jésuite et convertie de force. Elle symbolise l’Italie malmenée par l’Église, rétrograde et meurtrière, qui représente les forces conservatrices et réactionnaires qui ont longtemps freiné une Unité dont les résultats, même après 1870, ne convainquent pas le vieux républicain.
Fichier principal
Vignette du fichier
italies-3064-15-la-peste-pretina-piaga-della-nostra-patria-infelice-garibaldi-i-mille-1874-1.pdf (157.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-01164234 , version 1 (17-06-2015)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01164234 , version 1

Cite

Sophie Nezri-Dufour. La peste pretina, piaga della nostra patria infelice" (Garibaldi, I Mille, 1874). Italies, 2011, L’envers du Risorgimento. Représentations de l’anti-Risorgimento de 1815 à nos jours, 15, p. 121-133. ⟨hal-01164234⟩
28 View
108 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More