La langue de l’autre dans le roman beur - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles French review Year : 2003

La langue de l’autre dans le roman beur

Abstract

S’il est vrai que l’on assiste dans un grand nombre de romans, produits par les héritiers de l’immigration maghrébine en France, à la résistance des mêmes mots (le mektoub et les djoun, par exemple), autant de reliques, « signes détachés de l’ensemble auquel ils appartenaient » (M. de Certeau), il serait faux d’attribuer une valeur systématiquement positive aux insertions. La cellule familiale ne constitue pas nécessairement un cocon protecteur. En son sein, la langue du pays d’origine tisse parfois un réseau de violence et d’interdits autour du personnage.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
La Langue de l'autre dans le roman beur.pdf (1.46 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01312587 , version 1 (09-05-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01312587 , version 1

Cite

Crystel Pinçonnat. La langue de l’autre dans le roman beur. French review, 2003, 76 (5), pp.941-951. ⟨hal-01312587⟩

Collections

UNIV-AMU
121 View
775 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More