« IO NEL FANCIULLO RAVVISAI ME STESSO » : L'ENFANT DANS LA POÉSIE DE PASCOLI - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Chroniques italiennes Year : 2010

« IO NEL FANCIULLO RAVVISAI ME STESSO » : L'ENFANT DANS LA POÉSIE DE PASCOLI

Yannick Gouchan
  • Function : Author
  • PersonId : 988702

Abstract

La figure mythique du poeta ut puer moderne et contemporain est bien connue depuis la fin du XVIIIème siècle, lorsque Vico parlait d’un « mondo fanciullo » dans lequel l’enfant s’identifierait au poète, car la poésie est considérée comme une forme primordiale de connaissance du monde. Plus tard, Leopardi reprendra la réflexion sur ce mythe et sur la survivance de la voix de l’enfant à l’âge adulte, dans le Zibaldone, avant que Pascoli ne reconnaisse à son tour Leopardi comme le parfait exemple de l’enfant-poète. En effet, lors d’une conférence donnée en 1896 à Florence1, Pascoli a relu l’œuvre poétique de son prédécesseur sous cet angle-là.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
Gouchanweb17.pdf (156.6 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01362990 , version 1 (09-09-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01362990 , version 1

Cite

Yannick Gouchan. « IO NEL FANCIULLO RAVVISAI ME STESSO » : L'ENFANT DANS LA POÉSIE DE PASCOLI. Chroniques italiennes, 2010, 17. ⟨hal-01362990⟩
49 View
135 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More