Le suicide est-il le meurtre de soi-même ? - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Revue Française de Psychiatrie et de Psychologie Médicale Year : 2000

Is suicide murder of oneself ?

Le suicide est-il le meurtre de soi-même ?

Abstract

The suicide, defined by the Priest Desfontaines as "the murder of one- self, testifies a violence toward oneself. The freudian's text "Mourning and Melancholia" revealed to us that, in delusional melan- cholia, in fact violence bursted against an object to which the subject was identified. .Consequently, the murder of oneself is the murder of the other in the subject. This freudian conception of the suicide bears the stamp of the melancholic paradigm presented when Freud's mode- lised the psychosis. However, it's appear that suicide can be also reali- zed in non psychotics conditions (structure or state). If so, do we have to conceive that all suicide is psychotic (in M.Laufer's extended accep- tation), or the suicide of the neurotic, the borderliner's one aren't base on an ego's alienation similar to melancholia, and consequently aren't the murder of the object in the self ? Authors propose, from clinic and psychoanalytical texts, an other interpretation of violence.
Le suicide, identifié par l'Abbé Desfontaines comme le "meurtre de soi-même", témoigne d'une violence faite à soi-même. Le texte freu- dien "Deuil et Mélancolie" a su nous dévoiler que, dans la mélancolie délirante, la violence se déchainait en fait contre un objet auquel le sujet s'était identifié. Le meurtre de soi-même est alors le meurtre de l'autre en soi. Cette conception freudienne du suicide porte la marque du paradigme mélancolique présentée par Freud selon le modèle de la psychose. Pourtant il semble bien que le suicide puisse être réalisé aussi dans des conditions non psychotiques (qu'il s'agisse de structure ou d'état). Doit-on alors concevoir que tout suicide est psychotique (au sens très souple ou l'entend M. Laufer) ou bien que le suicide du névrosé, celui de l'état-limite ne reposent pas sur une aliénation du Moi comparable à la mélancolie et ne sont donc pas un meurtre de l'objet en soi ? Les auteurs se proposent de dégager, à partir de la cli- nique et des textes analytiques, une autre interprétation de la violence.
Fichier principal
Vignette du fichier
Guy_Gimenez_publication_60_Suicide meurtre soi-mêmev1.pdf (102.11 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01393532 , version 1 (08-11-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01393532 , version 1

Cite

Georges Rouan, Jean-Louis Pedinielli, Guy Gimenez. Le suicide est-il le meurtre de soi-même ?. Revue Française de Psychiatrie et de Psychologie Médicale, 2000. ⟨hal-01393532⟩

Collections

UNIV-AMU LPCPP
625 View
5056 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More