Temps des troubles et troubles du temps. L'enjeu de la datation dans la pacification du royaume (1562-1598) - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2016

Temps des troubles et troubles du temps. L'enjeu de la datation dans la pacification du royaume (1562-1598)

Abstract

This paper tries to show, at the time of the wars of Religion, that the stakes of the conflicts around the dates are always interested: to obtain a temple, to be forgiven for its crime, to legitimize a procession, to be able to hope to recover its property. With regard to these stakes, which are decisive, the two confessional groups go, with unequal weapons, to manipulate time, that is, to lie on dates. In his Reflections of a historian on the false news of war, Marc Bloch quotes a German proverb: "When war occurs / lies abound." But he goes on to point out that "the critical work is not everything for the historian. Error is not for him only the foreign body which he endeavors to eliminate from all the precision of his instruments; It also considers it as an object of study [...]. False narratives have aroused crowds. The false news, in all the multiplicity of their forms-simple tales, impostures, legends-have filled the life of humanity. "In time of civil war, time is not a measuring instrument, neutral, The conflict is unfolding: it is also the stake of the conflict; History is not only the theater of a misunderstanding, but rather the object of disagreement. What really happened? What should we forget? Because of the time limits covered by the statute of limitations, the very dates of certain events are the subject of infinite debate and change according to the interests involved: whether a murder took place on 5 or 9 March 1563 radically transforms the qualification Of the event and decides whether or not to prosecute the murderer.
Il s’agira de montrer, au temps des guerres de Religion, que les enjeux des conflits autour des dates sont toujours intéressés : obtenir un temple, être pardonné pour son crime, légitimer une procession, pouvoir espérer recouvrer ses biens. Au regard de ces enjeux, terre à terre mais décisifs, les deux groupes confessionnels vont, avec des armes inégales, manipuler le temps, c’est-à- dire mentir sur les dates. Dans ses Réflexions d’un historien sur les fausses nouvelles de la guerre, Marc Bloch cite un proverbe allemand : « quand la guerre survient / les mensonges pullulent ». Mais il poursuit en soulignant que « l’œuvre critique n’est pas tout pour l’historien. L’erreur n’est pas pour lui seulement le corps étranger qu’il s’efforce d’éliminer de toute la précision de ses instruments ; il la considère aussi comme un objet d’étude […]. De faux récits ont soulevé les foules. Les fausses nouvelles, dans toute la multiplicité de leurs formes, - simples racontars, impostures, légendes, - ont rempli la vie de l’humanité » En temps de guerre civile, le temps n’est pas un instrument de mesure, neutre, dans lequel le conflit se déroule : il est aussi l’enjeu du conflit ; l’histoire n’est pas seulement le théâtre d’une mésentente, mais bien l’objet du désaccord. Que s’est-il réellement passé ? Que faut-il oublier ? En raison des délais couverts par la prescription, les dates mêmes de certains évènements sont l’objet d’infinis débats et changent en fonction des intérêts en présence : qu’un meurtre ait eu lieu le 5 ou le 9 mars 1563 transforme radicalement la qualification de l’évènement et décide des poursuites, engagées ou non à l’encontre du meurtrier.
No file

Dates and versions

hal-01446888 , version 1 (26-01-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01446888 , version 1

Cite

Jérémie Foa. Temps des troubles et troubles du temps. L'enjeu de la datation dans la pacification du royaume (1562-1598). Pierre Bonin, Fanny Cosandey, Élie Haddad et Anne Rousselet-Pimont (dir.). À la croisée des temps. Approches d’histoire politique, juridique et sociale, PUR, pp.19-30, 2016, 978-2-7535-5002-5. ⟨hal-01446888⟩
78 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More