Les négociants marseillais et l'Afrique au XIXe siècle : enjeux économiques et positionnements politiques - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2016

Les négociants marseillais et l'Afrique au XIXe siècle : enjeux économiques et positionnements politiques

Abstract

At the beginning of the nineteenth century, the port of Marseille completely opened up to Africa. To Algeria, obviously, but also Tunisia, Egypt, the Western and Eastern coast and Madagascar. With a freight traffic close to 180,000 tons in 1860, the African continent stood out in the mid-nineteenth century as the port of Marseille’s second business partner. The widening of the commercial scene came within two successive political positionings prompted by the merchants. First, they sought a commercial expansion through an agreement with the established African authorities, except in Algeria which was a special case. Then, from 1880, they resolved to develop their business in a colonial setting. This article’s aim is to understand the dynamics of this shift.
Au XIXe siècle le port de Marseille s’ouvre pleinement à l’Afrique. À l’Algérie bien évidemment, mais aussi à la Tunisie, à l’Égypte, aux rivages de l’Ouest et de l’Est africain et à la lointaine Madagascar. Avec un trafic marchandises de près de 180 000 tonnes en 1860, le continent africain s’impose dès le milieu du XIXe siècle – et pour près d’un siècle – comme le deuxième partenaire commercial du port de Marseille, loin derrière l’Europe, mais assez nettement devant l’Asie et l’ensemble Amérique/Antilles. Si l’Orient est le rêve ultramarin des Marseillais du XIXe siècle, l’Afrique est leur réalité. L’ouverture des négociants phocéens à l’Afrique, qui marque une étape importante dans le processus de mondialisation de leurs échanges et dans l’européanisation de ce continent, est à la fois progressive et tous azimuts. Elle correspond à deux positionnements politiques successifs qui entretiennent entre eux des liens étroits, tout en offrant des discontinuités notables : la recherche, hormis le cas un peu particulier de l’Algérie, d’une expansion commerciale dans le cadre d’une entente avec les autorités africaines en place ; le souhait, à partir des années 1880, d’inscrire leur activité économique dans un cadre colonial. Cet article vise à essayer de comprendre les ressorts de ce basculement que l’on retrouve, par ailleurs, chez les négociants dans d’autres grands ports européens.

Domains

History
No file

Dates and versions

hal-01472463 , version 1 (20-02-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01472463 , version 1

Cite

Xavier Daumalin. Les négociants marseillais et l'Afrique au XIXe siècle : enjeux économiques et positionnements politiques. Virginie Chaillou-Atrous, Jean-François Klein et Antoine Resche (dir.). Les négociants européens et le monde. Histoire d'une mise en connexion, PUR, pp.93-109, 2016, 978-2-7535-4874-9. ⟨hal-01472463⟩
220 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More