Les villes sahariennes et les ressources en eau - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2005

Les villes sahariennes et les ressources en eau

Abstract

Alors que le manque d'eau constitue un handicap grave au développement de l'agriculture et des villes désertiques, le paradoxe majeur du Bas-Sahara algérien est que ses problèmes sont plus des problèmes d'abondance et de surabondance, dans de nombreuses oasis et agglomérations, que des problèmes de pénurie. Le Bas-Sahara algérien, comme tous les déserts, est très pauvre en eau de surface. Son originalité principale tient à sa grande richesse en aquifères profonds, connue depuis longtemps mais précisée par les campagnes de grands forages, en particulier pétroliers. La première - et dernière - étude d'ensemble date d'une trentaine d'années (UNESCO, 1972), si bien qu'il est difficile de présenter un état actuel de ces ressources, d'autant que les imprécisions des données fournies par les administrations multiples qui interviennent dans le domaine de l'eau, et la grande inégalité des archives, ne favorisent pas la précision nécessaire. Trop souvent, il faudra donc utiliser le conditionnel, se contenter d'ordres de grandeur ou de confortables marges d'erreur.
Fichier principal
Vignette du fichier
Les villes sahariennes et les ressources en eau.pdf (74.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01570164 , version 1 (28-07-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01570164 , version 1

Cite

Jean-Louis Ballais. Les villes sahariennes et les ressources en eau. Marc Côte. La ville et le désert. Le Bas-Sahara algérien, chapitre V, IREMAM-KARTHALA, pp.73-93, 2005, 9782845867338. ⟨hal-01570164⟩
156 View
36 Download

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More