Évaluation indirecte de la capacité aérobie d’adolescents obèses : intérêt d’un test de course à pied intermittent court, progressif et maximal - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Science & Sports Year : 2013

Indirect assessment of aerobic capacity of obese adolescents: Interest of a short intermittent, progressive and maximal running test

Évaluation indirecte de la capacité aérobie d’adolescents obèses : intérêt d’un test de course à pied intermittent court, progressif et maximal

Abstract

Aim: Examine the interest of progressive intermittent running test (15-15) entitled Spartacus to assess indirectly the global level of aerobic capacity of obese adolescents in comparison with the continuous Shuttle run test. Methods: Forty-three obese adolescents (33 girls and 10 boys) performed the two tests. Differences according to the “test”, “sex” and the interaction “test × sex” have been assessed for the maximum heart rate (HRmax), the final running speed, the total and net running durations and the perceived effort. Results and discussion: The results did not reveal any significant inter-test differences for FCmax and the perceived effort. As compared to the Shuttle run test, the Spartacus led to a 20% increased final running speed (11.5 vs. 9.4 km/h) and a 3.3 times longer total running duration (17.3 vs. 5.3 min) for a 1.7 times longer net exercise duration (8.7 vs. 5.3 min, P < 0.001). The results were neither significantly influenced by the “sex” nor by the “test × sex” interaction. Conclusion: The Spartacus intermittent test allowed obese adolescents to reach a similar psychophysiological state effort at the end of the run while producing an increased performance in both speed and duration.
Objectifs: Déterminer l’intérêt du test intermittent progressif de type 15-15 appelé Spartacus pour mesurer indirectement le niveau global de capacité aérobie d’adolescents obèses en le comparant au test continu Navette. Patients et méthodes: Quarante-trois adolescents obèses (33 filles et 10 garçons) ont réalisé les deux tests. L’influence du « type de test », du « sexe » et de leur interaction a été évaluée sur la fréquence cardiaque maximale (FCmax), la vitesse de fin de test, les durées totale de test et nette de course, et la difficulté perçue. Résultats: Les résultats ne montrent pas de différence significative inter-tests pour la FCmax et la difficulté perçue. Comparé au test Navette, le Spartacus permet d’obtenir une vitesse finale 20 % supérieure (11,5 vs. 9,4 km/h) et une durée totale de test 3,3 fois plus longue (17,3 vs. 5,3 min) pour une durée nette de course 1,7 fois supérieure (8,7 vs. 5,3 min) (p < 0,001). Il n’y a pas d’effets significatifs du « sexe » ni de l’interaction « type de test × sexe ». Conclusion: Le test Spartacus permet d’atteindre un même état psychophysiologique maximal en produisant une vitesse de course et une durée totale de test supérieures.
Fichier principal
Vignette du fichier
Rey et al Sci & Sports 2013.pdf (864.23 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission
Loading...

Dates and versions

hal-01649472 , version 1 (28-11-2017)

Identifiers

Cite

O. Rey, D. Rossi, C. Nicol, C.-S Mercier, Jean-Marc Vallier, et al.. Évaluation indirecte de la capacité aérobie d’adolescents obèses : intérêt d’un test de course à pied intermittent court, progressif et maximal. Science & Sports, 2013, 28 (5), pp.e133-e139. ⟨10.1016/j.scispo.2013.02.006⟩. ⟨hal-01649472⟩
215 View
5277 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More