La teigne Galleria mellonella pour les études hôte-pathogène - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Médecine/Sciences Year : 2019

La teigne Galleria mellonella pour les études hôte-pathogène

Abstract

L’utilisation excessive d’antibiotiques dans les domaines de la santé et de l’agriculture a provoqué l’apparition de microorganismes pathogènes résistants aux traitements généralement utilisés. En 2017, l’Organisation mondiale de la santé a publié sa première liste « d’agents pathogènes prioritaires », énumérant les douze familles de bactéries les plus menaçantes pour la santé humaine. Dans ce contexte, un nouveau modèle d’étude des interactions hôte-pathogène connaît un intérêt croissant : le stade larvaire du papillon de la ruche, Galleria mellonella. Cette larve, parfois considérée comme un nouveau « rat de laboratoire », présente de nombreux avantages pratiques et s’impose comme un hôte de choix dans certaines études de pathogénicité d’agents infectieux et pour l’identification de moyens de traitement plus efficaces. Cette synthèse présente ce modèle alternatif et décrit ses nombreuses possibilités d’utilisation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Bismuth.pdf (2.54 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-02187029 , version 1 (10-10-2019)

Licence

Attribution

Identifiers

Cite

Hanna Bismuth, Laurent Aussel, Benjamin Ezraty. La teigne Galleria mellonella pour les études hôte-pathogène. Médecine/Sciences, 2019, 35 (4), pp.346-351. ⟨10.1051/medsci/2019071⟩. ⟨hal-02187029⟩

Collections

CNRS UNIV-AMU
60 View
298 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More