Quand cela tient à un cheveu - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Terrain : revue d'ethnologie de l'Europe Year : 2012

Quand cela tient à un cheveu

Abstract

Strasbourg est un haut lieu de l’immigration turque en France. Depuis les années 90, les Turcs y représentent 15 % de la population étrangère 1 (Selimanovski 1992 : 16). Le flux migratoire qui a commencé dans les années 70 fut alimenté par toute la Turquie, aussi bien géographiquement que sociologiquement, ce qui confère à la population une importante diversité culturelle, parfois source de conflits. En écho aux antagonismes identitaires qui secouent la Turquie, de nombreux clivages idéologiques, religieux ou « ethniques » fissurent l’unité apparente. Ce sont donc plusieurs communautés qui se sont implantées à Strasbourg,communautés dont l’imperméabilité peut surprendre. Cela plonge les migrants turcs dans un double processus identitaire, obligés ainsi de se situer par rapport au pays d’accueil tout comme par rapport à leurs compatriotes. Ces sensibilités identitaires divergentes produisent différentes associations, reformant par ce biais le « spectre politique et religieux de toute la Turquie 2 » (Wilpert & Gitmez 1987). Cependant, ces dernières sont aussi le lieu d’expressions et d’attitudes communes à toutes ces communautés : l’attachement à la Turquie confère un air de parenté à l’organisation de la migration, ainsi qu’aux représentations identitaires qui la sous-tendent.
Fichier principal
Vignette du fichier
Flichequandcelatientauncheveu.pdf (216.25 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-02426522 , version 1 (02-01-2020)

Identifiers

Cite

Benoît Fliche. Quand cela tient à un cheveu : Pilosité et identité chez les Turcs de Strasbourg. Terrain : revue d'ethnologie de l'Europe , 2012, 35, ⟨10.4000/terrain.1133⟩. ⟨hal-02426522⟩
29 View
212 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More