La nature laide : du plaisir paradoxal de l'imitation à la barbarie du "d'après nature" - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2018

La nature laide : du plaisir paradoxal de l'imitation à la barbarie du "d'après nature"

Abstract

Du plaisir paradoxal que susciterait la laideur en peinture souligné par Aristote à la négation de tout plaisir pouvant émaner de la laideur dans les arts visuels pour Lessing, les positions face au cas spécifique de la nature laide n’eurent de cesse d’osciller dans le temps entre admiration et condamnation morale ou esthétique. Nous souhaitons montrer dans cet article comment, au XVIIe siècle, en France, la question de la représentation de l’objet laid tend à se dissoudre progressivement dans le champ plus vaste de l’art « d’après nature » et comment, par-delà toute condamnation morale ou esthétique, mais au nom seul de la noblesse de la peinture, le « d’après nature » est peu à peu assimilé à la laideur du faire artistique et comparé à une « barbarie aussi téméraire qu’aveugle, qui néglige ce qu’il y a de plus beau, & qui semble avec audace insulter à un art qu’elle ne connaît point »
No file

Dates and versions

hal-02543533 , version 1 (15-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02543533 , version 1

Cite

Magali Théron. La nature laide : du plaisir paradoxal de l'imitation à la barbarie du "d'après nature". Sybille Ebert Schifferer; Annick Lemoine; Mickaël Szanto; Magali Théron. Arte dal Naturale, Campisano Editore, pp.151-176, 2018, Quaderni della Biblioteca Hertziana, 978-88-85795-13-6. ⟨hal-02543533⟩
57 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More