L'émergence d'un nuisible. Peste et recomposition des communautés "anthropocanines" (Marseille, 1720-1759) - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2019

L'émergence d'un nuisible. Peste et recomposition des communautés "anthropocanines" (Marseille, 1720-1759)

Abstract

Nombre de récits relatant la peste de Marseille dépeignent la période en recourant à des images cauchemardesques au premier rang desquelles se retrouve systématiquement la gente canine. Telles des métonymies du fléau, les chiens errants font l'objet de représentations qui stimulent tout à la fois un imaginaire négatif et des pratiques inédites. Paradoxalement, il faut attendre la seconde moitié du XVIIIe siècle pour que le contrôle de ces animaux soit pleinement pris en charge par la municipalité. Plus encore, la première ordonnance marseillaise exclusivement consacrée à la question, datant de 1759, éclaire la problématique sans faire référence à l’épisode depeste. À la même époque, fleurissent en de multiples lieux des mesures similaires. Le cas marseillais est-il alors à placer uniquement dans cette dynamique générale ou est-il l’aboutissement d’un processus parallèle lié à l’épidémie ? Une étude des récits du fléau ainsi qu’une attention portée aux archives de police de la période orientent la réflexion vers cette seconde hypothèse. De nouveaux équilibres entre populations humaines et canines semblent en effet se manifester entre 1720 et 1759 conduisant à la recomposition des communautés « anthropocanines » (D. Guillo).
No file

Dates and versions

hal-02543591 , version 1 (15-04-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02543591 , version 1

Cite

Emmanuel Porte. L'émergence d'un nuisible. Peste et recomposition des communautés "anthropocanines" (Marseille, 1720-1759). Fabrice Guizard; Corinne Beck. Les animaux sont dans la place. La longue histoire d'une cohabitation, Encrage université, pp.61-76, 2019, 978-2-36058-092-7. ⟨hal-02543591⟩
51 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More