Pétrarque entre Homère et la Grèce - Aix-Marseille Université Access content directly
Conference Papers Year : 1993

Pétrarque entre Homère et la Grèce

Brigitte Urbani

Abstract

Le monde grec est mal connu de Pétrarque qui ne savait pas le grec et ne l’apprit jamais ; de même qu’il ne vit jamais la Grèce, et ne la connut que par ce qu’il en lut ou en entendit dire. D’où une attitude paradoxale devant ce monde qu’il ne savait comment juger. Ainsi d’une part le monde romain occupe-t-il, dans son œuvre, une place considérablement plus large que le monde grec, et d’autre part le poète manifeste-t-il un certain embarras devant la Grèce antique qu’il voudrait admirer, mais qu’il préfère semble-t-il prudemment occulter, sans doute à cause de la détestable réputation qui entachait la Grèce de son temps. C’est donc ce jeu d’occultation, à mi-chemin entre le dénigrement radical et une timide admiration que nous tentons de préciser dans cette contribution. En effet c’est grâce à Pétrarque et à Boccace que l’"Iliade" et l’"Odyssée" ont été pour la première fois traduites en latin (par Léonce Pilate) et rendues accessibles à l’Europe occidentale. Or l’attitude des deux amis, face à ce travail de traduction, est radicalement différente. C’est du moins ce qui émane des lettres qu’ils s’échangèrent. De même plusieurs lettres de Pétrarque témoignent d’une vive méfiance envers la Grèce contemporaine…
Fichier principal
Vignette du fichier
Pétrarque.pdf (196.65 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-02619620 , version 1 (25-05-2020)

Identifiers

  • HAL Id : hal-02619620 , version 1

Cite

Brigitte Urbani. Pétrarque entre Homère et la Grèce. Pétrarque : les lieux et les saisons, Georges Barthouil, 1989, Avignon, France. pp.82-97. ⟨hal-02619620⟩
42 View
241 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More