L’abbé Thomas Thobert (1736-1777), sa pastorale et son œuvre théâtrale - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Revue des langues romanes Year : 2018

L’abbé Thomas Thobert (1736-1777), sa pastorale et son œuvre théâtrale

Abstract

Thomas Thobert (Gémenos, 30 December 1736-Marseilles, 27 August 1777), a student and then a member of the priestly Society of the Sacred Heart (Sacré-Cœur) in Marseilles, left both a treatise on theology in Latin and theatrical pieces in Provençal, including a Christmas pastorale. These works were intended for an audience of educated adolescents and young men who were pursuing secondary studies with the priests of the Sacré-Cœur, for whom a good command of French was a social requirement and a knowledge of Latin was part of their training. The posthumous dissemination of his pastorale through print was initially performed by the last priests of the Sacré-Cœur, within their seminary and in the parish of Notre-Dame du Mont de Marseille, where the Society continued until the Second Empire. There are a total of around a dozen editions. The study of these booklets suggests that there had been two texts, probably intended for different audiences. They deal with the Annunciation to the Shepherds and the Adoration of the Shepherds before the manger. The shepherds speak Provençal, which accounts for a little more than half of the verse. The "Eternal Father" and the angels speak French, and the angels also sing in Latin. Antoine Maurel’s pastorale, first performed in 1842, was written for the charity in favour of young workers run by the church of Notre-Dame du Mont in Marseilles, and directly follows the format handed down by the priests of the Sacré-Cœur. But Maurel added a plot and socially distinctive characters, as are found in the scripts for the talking Nativity scenes (puppet theatre). His pastorale was soon adopted in place of the one by Father Thobert.
Thomas Thobert (Gémenos, 30 décembre 1736-Marseille, 27 août 1777), élève puis membre de la société sacerdotale du Sacré-Cœur de Marseille, a laissé à la fois un traité de théologie en latin et des pièces en provençal, dont une pastorale de Noël. Ces œuvres étaient destinées à un public d’adolescents et de jeunes hommes instruits qui poursuivaient chez les prêtres du Sacré-Cœur des études secondaires, pour qui une bonne maîtrise du français était un enjeu social et qui recevaient une formation de latinistes. La diffusion posthume de la pastorale par l’imprimé a été initialement le fait des derniers prêtres du Sacré-Cœur, dans le cadre de leur séminaire et dans la paroisse Notre-Dame du Mont de Marseille où ils se sont succédés jusqu’au Second Empire. On dénombre au total une douzaine d’éditions. L’étude de ces livrets suggère l’existence de deux textes, sans doute destinés à des publics différents. Ils mettent en scène l’annonce faite aux bergers et l’adoration des bergers à la crèche. Le provençal est prononcé par les bergers et constitue un peu plus de la moitié des vers. Le « Père éternel » et les anges parlent français, les anges chantent aussi en latin. La pastorale d’Antoine Maurel, créée en 1842 a été écrite pour l’œuvre de la jeunesse ouvrière de Notre-Dame du Mont et s’inscrit dans la postérité directe des prêtres du Sacré-Cœur. Mais Maurel a ajouté une intrigue et des personnages socialement typés comme dans les livrets de la crèche parlante (théâtre de marionnettes). Sa pastorale évince vite celle de l’abbé Thobert.

Dates and versions

hal-03557012 , version 1 (04-02-2022)

Identifiers

Cite

Régis Bertrand. L’abbé Thomas Thobert (1736-1777), sa pastorale et son œuvre théâtrale. Revue des langues romanes, 2018, 122 (2), pp.297-320. ⟨10.4000/rlr.1002⟩. ⟨hal-03557012⟩
19 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More