Michel Vovelle “historien de la mort” - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Annales historiques de la Révolution française Year : 2021

Michel Vovelle “historien de la mort”

Abstract

Au cours des décennies 1970-1980, Michel Vovelle a tenu un rôle de premier plan dans l’émergence et la définition d’une histoire de la mort. Sa thèse, publiée en 1973, Piété baroque et déchristianisation en Provence au XVIIIe siècle, fondée sur l’étude sérielle des clauses des testaments, révéla le changement des attitudes collectives à l’égard de l’au-delà avant la Révolution française. Son étude sur l’iconographie des retables des âmes du purgatoire en Provence (1969) proposa une analyse sérielle de tableaux et sculptures considérés comme sources historiques. Il élucida les sculptures du « mystérieux monument » élevé en 1792 par un Aixois, Joseph Sec. Il montra qu’il a voulu transmettre un discours sur la Révolution et des discours sur les attitudes devant la vie. Il amorça aussi l’étude quantitative des tombeaux des cimetières provençaux. Son grand livre de synthèse, La Mort et l’Occident de 1300 à nos jours (1983) suscita un intéressant débat avec Philippe Ariès et reste une de ses principales œuvres.
Fichier principal
Vignette du fichier
BERTRAND_Michel Vovelle historien de la mort .pdf (493.95 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03557419 , version 1 (25-03-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03557419 , version 1

Cite

Régis Bertrand. Michel Vovelle “historien de la mort”. Annales historiques de la Révolution française, 2021, 404 (2), pp.37-51. ⟨hal-03557419⟩
130 View
45 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More