Une maison de négoce à Marseille au xviiie siècle : les Roux frères - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Patrimoines du sud Year : 2021

A trading house in Marseille in the 18th century: the Roux brothers

Une maison de négoce à Marseille au xviiie siècle : les Roux frères

Abstract

The merchants of Marseille are closely associated with the commercial growth of the port in the 18th century. They differed from ordinary merchants in the versatility of their activities. They were at the same time wholesalers, shipowners, insurers and bankers, whether or not they came from Marseille. Alongside a few isolated trajectories are powerful dynasties such as the Roux dynasty. Heiress in 1728 to the powerful house of Bruny, the Roux house continued its activities until 1843, under different company names and with great family cohesion. The Mediterranean remains at the heart of their business, but the French Islands of America and the European area also make up the fields of their operations. Following the example of the major trading houses, the Roux brothers' company works as a network. Their correspondence with people they trust shows the close links they have established with the major European trading centres from London to Amsterdam, via Paris, Saint-Malo, Lyon and above all Cadiz, which has a monopoly on Spain's relations with the American empires. Also, alongside national merchandise, starting with Languedoc sheets destined for the Levantine market, the "fruits and treasures of the Indies", such as piastres and cochineal, are at the heart of speculation where commercial and banking techniques intersect. They work either on their own account, or in association, or as commission agents or consignees for other shipowners.
Les négociants de Marseille sont étroitement associés à la croissance commerciale du port au xviiie siècle. Ils se différencient des marchands ordinaires par la polyvalence de leurs activités. Ce sont à la fois des commerçants en gros, des armateurs, des assureurs et des banquiers, originaires ou non de Marseille. À côté de quelques trajectoires isolées figurent de puissantes dynasties comme celle des Roux. Héritière en 1728 de la puissante maison Bruny, la maison Roux reste active jusqu’en 1843, sous différentes raisons sociales et avec une grande cohésion familiale. La Méditerranée demeure au cœur de leurs affaires, mais les Îles françaises d’Amérique et l’espace européen composent également les champs de leurs opérations. À l’instar des grandes maisons de négoce, celle des frères Roux travaille en réseau. Leur correspondance entretenue avec des personnes de toute confiance montre les liens étroits établis avec les grandes places marchandes européennes de Londres à Amsterdam, en passant par Paris, Saint-Malo, Lyon mais surtout Cadix, qui a le monopole des relations de l’Espagne avec les empires américains. Aussi, à coté de marchandises nationales, à commencer par les draps de Languedoc destinés au marché levantin, les « fruits et trésors des Indes », comme les piastres et la cochenille, sont au cœur de spéculations où se croisent techniques commerciales et bancaires. Ils travaillent soit en compte propre, soit en association, soit encore en qualité de commissionnaires ou consignataires d’autres armateurs.

Dates and versions

hal-03571945 , version 1 (14-02-2022)

Identifiers

Cite

Gilbert Buti. Une maison de négoce à Marseille au xviiie siècle : les Roux frères. Patrimoines du sud, 2021, 13, ⟨10.4000/pds.6234⟩. ⟨hal-03571945⟩
61 View
0 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More