L’intégration des relations inter-organisationnelles entre les métropoles et les régions : processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale - Aix-Marseille Université Access content directly
Theses Year : 2020

Integration of inter-organizational relations between metropolises and regions: structuring process of territorial attractiveness strategies

L’intégration des relations inter-organisationnelles entre les métropoles et les régions : processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale

Abstract

French local public organizations have been affected by a territorial Big Bang (i.e. successive series of reforms): in 2016, the number of regions decreased from twenty-two to thirteen (excluding overseas territories) and, between 2014 and 2018, twenty-two metropolises were created. These metropolises and regions are responsible for defining and implementing territorial attractiveness strategies. Territorial managers and local politicians of these public organizations are thus required to work together under the NOTRé Act. This raises the question of the integration of these relations between (some) recently formed organizations and the process of structuring territorial attractiveness strategies. This should be understood from the perspective of economic and social development in a context of political, economic and social imbalance. Based on a pragmatic epistemological position in the sense of Dewey, this work deals with the methodology of the survey. The indeterminate situation of the survey is based on understanding the complexity of the challenge facing metropolitan and regional players. Consequently, this work proposes to provide answers to the following issue: in a context of constrained public inter-organizational relations, how does the integration of relations between territorial managers and local politicians influence the process of structuring territorial attractiveness strategies? Consistent with the pragmatist philosophy, the theoretical and conceptual scope relies on a transdisciplinary approach allowing the formulation of research proposals. The objective is first to address the why dimension through a first research question: how does collaborative public management contribute to the renewing of public management? Then, the how dimension is translated into a second research question: what is the structuring process of territorial attractiveness strategies? This question is based on three research proposals (P) that characterize dual (P1), conflicting (P2) and discussed (P3) attractiveness strategies. Finally, the what dimension is then addressed in a third research question: what are the characteristics of dyadic inter-organizational relations between territorial managers and local politicians within local public organizations? This question is investigated through three research proposals apprehending constrained (P4), dynamic (P5) and territorialized (P6) dyadic inter-organizational relations. The hybrid exploratory survey focuses on two jointly conducted studies. On the basis of two statistical textual analyses, Study 1 analyses the institutional discourses formalizing the territorial attractiveness strategies of French metropolises and regions (i.e. twenty-two metropolitan economic development schemes and twelve regional economic development, innovation and internationalization schemes). Study 2 characterizes the inter-organizational relations between territorial managers and local politicians within the process of structuring territorial attractiveness strategies. The use of a multiple cases study (i.e. four embedded metropolis-region pairs) offers a holistic research strategy facilitating a longitudinal analysis. It relies on a process-based approach using two series of semi-directive interviews (i.e. a series from September 2017 to January 2018 and a series from September 2019 to January 2020) of sixty territorial managers and eight local politicians involving a thematic content analysis. The results of these studies enrich the theoretical and conceptual framework of public management, territorial attractiveness strategies and inter-organizational relations, thus highlighting the knowledge that can be used by management practitioners. Once the indeterminate situation of the survey has been determined, new conditions emerge and generate new indeterminate situations. Therefore, this work finally brings out the contributions, limitations and research outlooks of this new indeterminate situation.
Les organisations publiques locales françaises sont secouées par un Big Bang territorial (i.e. vagues successives de réformes) : en 2016, le nombre de régions passe de vingt-deux à treize (excepté les territoires d’outre-mer) et, entre 2014 et 2018, vingt-deux métropoles sont créées. Les métropoles et les régions ont la charge de définir et de mettre en œuvre les stratégies d’attractivité territoriale. Les managers territoriaux et les élus locaux de ces organisations publiques sont ainsi contraints par la loi NOTRé à travailler ensemble. Se pose alors la question de l’intégration (plus ou moins forte) de ces relations entre des organisations (pour certaines) récemment formées et celle du processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale, au sens du développement économique et social. S’inscrivant dans une position épistémologique pragmatiste au sens de Dewey, ce travail mobilise la méthodologie de l’enquête, dont la situation indéterminée repose sur la compréhension de la complexité du défi, qui se présente aux acteurs métropolitains et régionaux. Dès lors, la problématique à laquelle nous proposons d’apporter des réponses est la suivante : dans un contexte de relations inter-organisationnelles publiques contraintes, en quoi l’intégration des relations entre les managers territoriaux et les élus locaux influence-t-elle le processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale ? En cohérence avec la philosophie pragmatiste, le cadre théorique et conceptuel relève d’une approche transdisciplinaire, qui permet de formuler des questions et des propositions de recherche. L’objectif est d’abord de traiter du pourquoi à travers une première question de recherche : quels sont les apports du management public collaboratif au renouvellement du management public ? La dimension du comment se traduit par une deuxième question de recherche : quel est le processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale ? Cette question se structure autour de trois propositions de recherche (P) qui caractérisent les stratégies d’attractivité de duales (P1), conflictuelles (P2) et discutées (P3). Le quoi est alors abordé dans une troisième question de recherche : quelles sont les caractéristiques des relations inter-organisationnelles dyadiques entre les managers territoriaux et les élus locaux au sein des organisations publiques locales ? Cette question se structure autour de trois propositions de recherche, qui appréhendent les relations inter-organisationnelles dyadiques contraintes (P4), dynamiques (P5) et territorialisées (P6). L’enquête exploratoire hybride mobilisée repose sur deux études menées conjointement. L’étude 1 analyse les discours institutionnels formalisant les stratégies d’attractivité territoriale des métropoles et des régions françaises, à partir de deux analyses statistiques textuelles. L’étude 2 caractérise les relations inter-organisationnelles entre les managers territoriaux et les élus locaux dans le processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale. Le recours à une étude de cas multiples (i.e. quatre couples métropole-région) enchâssés offre une stratégie de recherche holistique facilitant une analyse longitudinale, basée sur une approche processuelle, et ce à partir de deux vagues d’entretiens semi-directifs auprès de soixante managers territoriaux et de huit élus locaux, traités à partir d’une analyse de contenu thématique. Les résultats de ces études permettent d’enrichir le cadre théorique et conceptuel du management public, des stratégies d’attractivité territoriale et des relations inter-organisationnelles, en prenant soin de fournir des connaissances actionnables par les praticiens en management. Une fois que la situation indéterminée de l’enquête est devenue déterminée, de nouvelles conditions émergent et génèrent de nouvelles situations indéterminées. Ainsi, nous soulignons les apports, les limites et les voies de recherche de ce travail.
Fichier principal
Vignette du fichier
Laura Carmouze_Thèse_2020.pdf (24.06 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

tel-03094104 , version 1 (04-01-2021)

Identifiers

  • HAL Id : tel-03094104 , version 1

Cite

Laura Carmouze. L’intégration des relations inter-organisationnelles entre les métropoles et les régions : processus de structuration des stratégies d’attractivité territoriale. Gestion et management. Aix-Marseille-Université (AMU); Centre d'Études et de Recherche en Gestion d'Aix-Marseille (CERGAM); École doctorale Sciences Économiques et de Gestion d'Aix-Marseille (ED 372), 2020. Français. ⟨NNT : ⟩. ⟨tel-03094104⟩
703 View
194 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More