The Way to Rainy Mountain : quand le récit autobiographique affiche son ethnicité - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2001

The Way to Rainy Mountain : quand le récit autobiographique affiche son ethnicité

Abstract

On pourrait présenter "The Way to Rainy Mountain" ("Le Chemin de la montagne de pluie") comme une « auto-ethnographie » (Mary Louise Pratt). N. Scott Momaday opte pour une composition qui accentue le caractère fragmenté de son texte. Les vingt-quatre sections qui le constituent se subdivisent pour la plupart en trois types de vignettes, agencées selon un même ordre : le récit mythique ouvre la séquence, il est suivi d’une brève partie historique et ethnologique, le triptyque se refermant sur un segment autobiographique. Momaday s’y pose en sujet maître, qui œuvre pour la conservation d’un patrimoine culturel menacé. Pour ce faire, il joue cependant sur des arguments suspects. Ce sont en effet les notions de « mémoire du sang » et de « mémoire raciale » qui servent d’assise à son élaboration autobiographique.

Domains

Literature
Fichier principal
Vignette du fichier
Am. Momaday.pdf (184.92 Ko) Télécharger le fichier
Origin Files produced by the author(s)
Loading...

Dates and versions

hal-01342789 , version 1 (06-07-2016)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01342789 , version 1

Cite

Crystel Pinçonnat. The Way to Rainy Mountain : quand le récit autobiographique affiche son ethnicité. Philippe Forest ; Claude Gaugain Le Roman du je, Pleins-Feux, p. 199-224, 2001. ⟨hal-01342789⟩

Collections

UNIV-AMU
29 View
88 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More