Sainte-Victoire : la montagne de Paul Cézanne ? - Aix-Marseille Université Access content directly
Conference Papers Year : 2012

Sainte-Victoire : la montagne de Paul Cézanne ?

Abstract

Sainte-Victoire mountain (1 010 m) is only a modest relief at the East of Aix-en-Provence (France). It is constituted by a thrust fault of Jurassic limestones with a vergence to the south. It remained a long time of secondary importance in front of the Sainte-Baume Mountain that is higher (1 147 m), huger and was more renowned mainly because of its ancient Marie-Madeleine pilgrimage. Even Marius victory on Teutons (102 BC) was not sufficient to take it out of anonymity as shown by travelers accounts up to XXth century. Even if it began to appear on paintings as Granet's in the middle of the XIXth century, it is really Paul Cézanne which invented it with more than 80 portrayals and made of it this all over the world famous spot that is visited by 750 000 people/year, first from Aix-en-Provence, but also from France and foreign countries, sometimes coming from far away to see Cézanne's landscapes. It is only after Cézanne that the site was officially recognized then progressively listed from 1958 up to 1983. 1989 catastrophic forest fire has accelerated this process by the creation of a SIVU (1989), a House of Sainte-Victoire (1996) then a Departmental Mixed Syndicate (2000) named "Grand Site Sainte-Victoire" labelled "Grand Site de France" in 2004. This progressive structurating has permitted to become aware of natural hazards : recurrent forest fires hazards that are becoming threatening 20 years after the 1989 fire, and erosion hazard due to gullying as well as strollers tramples on. And the mountain has become a very strong patrimonial symbol : it gives its profile to the Communauté d'Agglomération du pays d'Aix logo and its name to a Côtes de Provence wines under appellation d'origine contrôlée (A.O.C.)
La montagne Sainte- Victoire (1 010 m au Pic des Mouches) n'est qu'un modeste relief à l'Est d'Aix-en-Provence, constitué par un chevauchement de calcaires jurassiques à vergence sud. Face à la montagne de la Sainte-Baume, plus haute (1 147 m), plus puissante, plus prestigieuse surtout grâce à l'antique pèlerinage à Marie-Madeleine, elle est restée longtemps au second plan. Même la victoire de Marius sur les Teutons (102 av. J.-C.) qui a provoqué tardivement la modification de son nom (Mont Venturi), n'a pas suffi à la sortir de l'anonymat comme le montrent les récits de voyageurs jusqu'au XX° siècle. Même si elle commence à apparaître sur des tableaux, comme ceux de Granet, au milieu du XIX° siècle, c'est réellement Paul Cézanne qui l'invente au travers de plus de 80 représentations et en fait ce lieu célèbre dans le monde entier et visité par 750 000 personnes chaque année, Aixois d'abord, mais aussi Français et étrangers, parfois venus de loin pour voir les paysages de Cézanne. De même, c'est après Cézanne que le site est officiellement reconnu, puis classé progressivement à partir de 1958 et jusqu'en 1983. L'incendie catastrophique de 1989 a accéléré ce processus de création d'un SIVU (1989), d'une Maison de la Sainte-Victoire (1996), puis d'un Syndicat mixte départemental (2000) appelé le Grand Site Sainte-Victoire, labellisé "Grand Site de France" en 2004. Cette structuration progressive a fait prendre conscience, au-delà des risques d'incendie récurrents, et qui redeviennent menaçants vingt ans après celui de 1989, des risques d'érosion par le ravinement, mais aussi par le piétinement des promeneurs. Et la montagne est devenue un symbole patrimonial très fort : elle donne son profil au logo de la Communauté d'Agglomération du Pays d'Aix et son nom à une sous-appellation des vins A.O.C. des Côtes de Provence.
Sainte-Victoire - la montagne de Paul Cézanne.pdf (1.29 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-01571396 , version 1 (10-08-2017)

Identifiers

  • HAL Id : hal-01571396 , version 1

Cite

Jean-Louis Ballais. Sainte-Victoire : la montagne de Paul Cézanne ?. Géomorphosites 2009 : imagerie, inventaire, mise en valeur et vulgarisation du patrimoine géomorphologique, Jun 2009, Paris, France. pp.30. ⟨hal-01571396⟩
259 View
159 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More