Le laboratoire cévenol de l’après-mine. Une coextensivité des causes et des responsabilités minières, environnementales et sanitaires - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Géocarrefour - Revue de géographie de Lyon Year : 2018

The Cevennes laboratory of the post-mine. A coextensivity of mining, environmental and sanitary causes and responsibilities

Le laboratoire cévenol de l’après-mine. Une coextensivité des causes et des responsabilités minières, environnementales et sanitaires

Abstract

This study focuses on the two rural villages located west of Anduze, whose populations share nuisances and mining disorders of the Belgian zinc company of Vieille-Montagne. Through their behaviors and living practices on polluted soils, do the inhabitants bear disproportionately, or do they support to others, the toxic risks of legacy waste? The testimonies gathered attest to the extent of the controversy, revealing the ambivalent feelings of incredulity, protest, revolt and struggle that animate them facing the unveiling of probable and proven risks. First of all, we will retrace the socio-history of the implantation of the mines on this piedmont Cevennes, engine of development since the end of the 19th century until the aftermath of the Second World War, then we will show how the demographic contribution and the associative renewal have been able to stop the decline of the communes, because of a financial accessibility to polluted land. Finally, we will examine the unpredictability of governance, in a complex political and legal framework of partitioned missions and undecided sharing of responsibilities, between the State, industrialist and mayors.
L’étude se focalise sur deux villages ruraux localisés à l’Ouest d’Anduze, dont les populations partagent les nuisances et désordres miniers, de la société belge des mines et fonderies de zinc de la Vieille-Montagne. Est-ce qu’à travers leurs conduites et pratiques de vie sur des sols pollués, les habitants supportent de manière disproportionnée, ou font-ils supporter aux autres les risques toxiques des déchets hérités ? Les témoignages recueillis attestent de l’ampleur de la controverse, en révélant les sentiments ambivalents d’incrédulité, de contestation, de révolte et de combat qui les animent face au dévoilement des risques probables et avérés. Dans un premier temps, nous retracerons la socio-histoire de l’implantation des mines sur ce piémont cévenol, moteur de développement depuis la fin du XIXe siècle jusqu’au lendemain de la seconde Guerre Mondiale suivi d’un déclin de l’activité, puis nous montrerons comment l’apport démographique et le renouveau associatif ont su enrayer le déclin des communes, en raison d’une accessibilité financières aux biens immobiliers pollués. Pour finir, nous examinerons l’imprévisibilité de la gouvernance, dans un cadre politique et juridique complexe de missions cloisonnées et de partage indécis des responsabilités entre l’État, l’industriel, les élus, les institutions.
Fichier principal
Vignette du fichier
geocarrefour-11887.pdf (672.28 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Publisher files allowed on an open archive
Loading...

Dates and versions

hal-01991941 , version 1 (25-04-2019)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

Cite

Béatrice Mésini. Le laboratoire cévenol de l’après-mine. Une coextensivité des causes et des responsabilités minières, environnementales et sanitaires. Géocarrefour - Revue de géographie de Lyon, 2018, Visibilité et invisibilité de la pollution des sols dans les territoires (post)industriels : de nouvelles perspectives sur la résilience et la justice environnementale ?, 92 (92/2), https://journals.openedition.org/geocarrefour/11887. ⟨10.4000/geocarrefour.11887⟩. ⟨hal-01991941⟩
209 View
308 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More