Argentula - Aix-Marseille Université Access content directly
Book Sections Year : 2021

Argentula

Abstract

« Parce que les insectes m'ont toujours fasciné, j'ai commencé à faire une histoire autour de cette idée. » Dario Argento Coleophera argentula est le nom d'un petit papillon des prairies [Fig. 1]. Chez Dario Argento, cinéaste qui a patiemment exploré les puissances cinématographiques du monde animal (singes, oiseaux, chats, lézards, ratons laveurs…), les insectes, très nombreux, manifestent, pour peu qu'on s'intéresse aux menus détails (qu'est l'insecte, à notre échelle, si ce n'est trop souvent qu'une bagatelle de la nature ?), une présence filmique insistante 1. C'est que, dès le règne animal, les insectes interrogent les protocoles des images-proportions, grouillement, chromatisme, biomimétisme, dimorphisme sexuel, métamorphoses en tout genre-en nous renvoyant la question de la figuration : « Quoi de semblable ou qui approche de loin, dans nos arts ? Combien ils auraient besoin, fatigués qu'ils semblent, alanguis, de reprendre à ces sources vives ! […] Est-ce à dire qu'il faille copier ? Point du tout. Ces êtres vivants, et dans leur robe d'amour, par cela seul ont une grâce, je dirai une auréole animée, qu'on ne traduit pas. Il faut les aimer seulement, les contempler, s'en inspirer, en tirer des formes idéales, et des iris tout nouveaux, de surprenants bouquets de fleurs 2. » « Argentula » veut dire comment de petits animaux revêtent une importance visuelle considérable chez Argento à la manière d'une sorte d'équivalent, par d'autres moyens cinématographiques, de l'inflation anatomique des bestioles mutantes dont l'araignée de Tarantula (Tarantula !, 1955) de Jack Arnold fournirait le référent linguistique. Le cinéaste américain Gordon Douglas avait averti dans Des monstres attaquent la ville (Them !, 1954) du rôle des insectes dans l'invention figurative du cinéma : on ne peut voir l'insecte cinématographique, ici nucléarisé, géantisé par le gros plan des radiations atomiques, l'insecte ne peut apparaître pour la première fois à l'écran tout
Fichier principal
Vignette du fichier
Argentula.pdf (1.93 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03145213 , version 1 (18-02-2021)
hal-03145213 , version 2 (10-04-2021)
hal-03145213 , version 3 (15-04-2021)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03145213 , version 3

Cite

Jean-Michel Durafour. Argentula. Quand soupirent les mystères. Le cinema de Dario Argento Aix-en-Provence,, Rouge profond, 2021, 979-10-97309-25-1. ⟨hal-03145213v3⟩
79 View
88 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More