Développer les compétences orales et émotionnelles d’élèves de l’école élémentaire par la co-construction de dispositifs d’enseignement innovants - Aix-Marseille Université Access content directly
Proceedings Year : 2021

Développer les compétences orales et émotionnelles d’élèves de l’école élémentaire par la co-construction de dispositifs d’enseignement innovants

Abstract

Dans le cadre d’un dispositif permettant des recherches participatives entre équipes d’enseignants en établissements d’éducation prioritaire et des chercheurs en éducation de la structure fédérative SFERE-Provence (Aix Marseille Université, FED 4238), un collectif s’est créé autour de la langue orale. Celle-ci, est au centre des préoccupations pour lutter contre les inégalités scolaires depuis les années 1970 mais, en France, sa place dans les programmes d’enseignement varie en fonction des politiques menées pour lutter contre l’échec scolaire. Malgré les nombreuses préconisations, la plupart des travaux montrent que l’oral peine à trouver sa place dans les situations d’apprentissage des élèves (Grandaty & Lafontaine, 2016 ; Malec, Peterson & Helshereif, 2017). Du côté des approches métacognitives, les concepts d’ « oracy » ou de « discours oral » (Evans & Jones, 2008) renvoient aux opportunités d’écoute et de parole (discussion, jeux, débats, etc.) qui surviennent naturellement et sur lesquelles les enseignants peuvent prendre appui pour développer les compétences orales des élèves. L’oral prend ici une dimension plus dynamique comparable à l’approche anthropologique de l’oralité avec son concept de « parole vivante » (Langlois, 2012). Il s’agit alors d’une réalité complexe reposant sur une interaction des caractéristiques intellectuelles, cognitives, sociales, affectives et corporelles. À l’initiative des enseignants confrontés à la faiblesse des compétences orales de leurs élèves issus d’un milieu socio-économique très défavorisé et formant, pour la plupart, la deuxième génération d’une population immigrée, un dispositif d’enseignement a été pensé pour développer les compétences orales et émotionnelles d’élèves de cycle 3 (9-11 ans). L’analyse conjointe des expériences mises en place par les enseignants de trois classes a fait émerger la question de l’efficience des formes classiques d’oral (débats ponctuels par exemple) et du manque d’indicateurs précis. Il a donc été co-construit un dispositif d’enseignement basé sur une situation naturelle d’oralité au travers de deux séquences d’Enseignement Moral et Civique. Pour éviter des biais éventuels, les enseignants ont dévolu aux chercheurs la mise en œuvre de ce dispositif en classe centré sur l’identification et l’expression des émotions à l’oral (groupe expérimental) et sur les institutions françaises (groupe contrôle). L’objectif était de tester l’effet du dispositif expérimental sur les compétences orales (lexique, compréhension et production orale) et émotionnelles (intra et inter subjectives) afin d’établir avec les enseignants des indicateurs d’efficience. Les évaluations ont été faites en deux temps (avant et après le dispositif) au moyen de tests sur le langage oral (ELO, Khomsi, 2001) et d’une échelle de conscience émotionnelle pour enfants (LEAS-C, Bajgar, Ciarrochi, Lane & Deane, 2005). L’analyse des verbatim récoltés lors des séances de travail équipe enseignante- chercheurs montre que l’intégration de situations naturelles d’oral dans un dispositif d’enseignement peut se heurter à certaines réticences. Il s’agit en effet, tout en respectant les programmes d’enseignement, d’aller au-delà des situations scolaires classiques dans lesquelles l’oral est un outil pour apprendre et non un objet à apprendre. L’analyse des résultats des élèves montrent pourtant le bénéfice de pratiques pédagogiques stimulant l’apprentissage dialogique. En effet, les enseignants et les chercheurs ont pu établir des différences significatives de production orale entre le pré et le post dispositif pour le groupe expérimental . Même si les différences entre les deux temps d’évaluation sont significatives pour les deux groupes en ce qui concerne les niveaux de compréhension immédiate et globale, seul le groupe expérimental semble avoir amélioré de façon significative ses compétences en production orale ainsi que ses capacités d’identification et de verbalisation émotionnelle. Ces résultats ont amené les enseignants à s’interroger sur leurs pratiques de l’oral et à demander à l’équipe de chercheurs des ressources théoriques et pratiques sur les compétences émotionnelles et orales via une plate-forme collaborative afin de mettre en place des dispositifs d’enseignement participant au développement du langage oral et des compétences d’écoute et d’empathie.
Fichier principal
Vignette du fichier
Actes_Roy_colloque_recherche_participative_HEPFR(2021).pdf (13.01 Mo) Télécharger le fichier
Origin : Explicit agreement for this submission

Dates and versions

hal-03682289 , version 1 (09-12-2022)

Identifiers

  • HAL Id : hal-03682289 , version 1

Cite

Nathalie Rezzi, Guillaume Ponthieu, Lola Papon, Aurélie Pasquier. Développer les compétences orales et émotionnelles d’élèves de l’école élémentaire par la co-construction de dispositifs d’enseignement innovants. Colloque international francophone mené à la Haute école pédagogique Fribourg, pp.92-100, 2021. ⟨hal-03682289⟩
204 View
329 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More