Les théories implicites de l’intelligence : une question de perspectives ? - Aix-Marseille Université Access content directly
Journal Articles Psychologie Française Year : 2021

Les théories implicites de l’intelligence : une question de perspectives ?

Abstract

Introduction. – Implicit theories of intelligence are beliefs that people form regarding the malleability of intelligence. The so-called“growth” and “fixed” mindsets respectively view intelligence as a characteristic that can or cannot be changed. Psychology, as ascience, also offers diverging responses. The developmental and differential traditions in the study of intelligence merely provide different answers because they do not focus on the same sources of variability nor on the same dimensions of intelligence. Objectives. – The research question that guided the present studies was: Are people’s naïve theories influenced by the same factors that drive developmental and differential psychologists to different conclusions? Method. – In Study 1, we first assessed participants’ (n = 509) reference norm orientation (i.e. whether they tend to focus on individual or social comparison), using a task in which they had to predict the school results of an hypothetical child. Then we administered a French version of Dweck’s (2007) mindset scale. In study2, we first asked participants (n = 530) to choose between two definitions of intelligence focusing either on its fluid or crystalized dimensions. Then we administered the French Mindset Scale andasked participants to justify their conclusion. Results. – Both variables of interest (reference norm orientation and preferred definition of intelligence) had a significant effect on the participant’s incremental beliefs. Conclusion. – The results of the two studies as well as the qualitative analysis of participants’ arguments suggest that mindsets, like scientific theories, partly stem from the fact that the same question regarding intelligence malleability can be approached with two different perspectives.
Introduction. – Les théories implicites de l’intelligence désignent des croyances concernant la modifiabilité de l’intelligence. Les états d’esprit « de développement » et « fixiste » considèrent respectivement l’intelligence comme une caractéristique qui peut ou ne peut pas être modifiée. La psychologie en tant que science offre, elle aussi, des réponses contrastées à cette question. Les approches développementales et différentielles fournissent des réponses divergentes parce qu’elles ne se concentrent pas sur les mêmes sources de variabilité ni sur les mêmes dimensions de l’intelligence. Objectifs. – La question de recherche était la suivante : les théories naïves des individus sont-elles influencées par les mêmes facteurs qui conduisent les psychologies développementale et différentielle à des conclusions différentes ? Méthode. – Dans l’étude 1, nous avons d’abord évalué l’orientation de la norme de référence des participants (n = 509) (centrée sur les progrès individuels ou la comparaison sociale), en utilisant une tâche de prédiction de note d’un enfant imaginaire. Ensuite,nous avons administré une version franc¸ aise de l’échelle de théorie implicite (Dweck, 2007). Dans l’étude 2, nous avons d’abord demandé aux participants (n = 530) de choisir entre deux définitions possibles de l’intelligence centrées sur ses dimensions fluide ou cristallisée, puis nous avons administré l’échelle de théorie implicite et demandé aux participants de justifier leur conclusion. Résultats. – Les deux variables investiguées ont un effet significatif sur les croyances incrémentielles exprimées par les participants. Conclusion. – Les résultats de même que l’analyse qualitative des arguments suggèrent que deux perspectives différentes orientent les théories naïves comme les théories scientifiques.

Domains

Psychology
Fichier principal
Vignette du fichier
Manuscrit Godard et al (2021).pdf (524.24 Ko) Télécharger le fichier
Origin : Files produced by the author(s)

Dates and versions

hal-03585620 , version 1 (26-02-2022)

Identifiers

Cite

Aurélie Godard, Thomas Arciszewski, Claire Enea-Drapeau, Patrick Perret. Les théories implicites de l’intelligence : une question de perspectives ?. Psychologie Française, A paraître, ⟨10.1016/j.psfr.2021.09.001⟩. ⟨hal-03585620⟩
238 View
619 Download

Altmetric

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More